Sélectionner une page

La nouvelle extension de l’EMS se détache du bâtiment ancien qui n’est pas touché, en respectant la ligne forte déjà présente. La situation de belvédère de la Villa Beausite est soulignée tout en renforçant l’aspect paysager du parc. Le fait de se délier rend plus facile les interventions à venir sur les annexes déjà construites, pour une revalorisation future de l’espace Sud.
La géométrie, modeste et compacte, s’implante comme une fin de système. Il dépasse du parvis pour accentuer cette terminaison. Ainsi l’unité de démence donnant sur le parc se met en retrait, il n’y a pas de cheminement qui longe cette façade. Le bâtiment vient s’’intégrer dans la pente afin de restreindre son émergence. Cela permet de créer des espaces sous le niveau de référence, qui vont alors s’ouvrir au Nord sur la clairière, et apporter des terrasses et jardins privatifs sur la forêt.
La livraison peut se faire de plain-pied depuis le chemin qui borde le parc de la villa, en suivant la pente douce du terrain et accédant au 1er sous-sol. Le traitement de cet accès se fera dans l’esprit du parc, en allée de type graviers.

L’extension vient se connecter aux deux autres parties (ancien et pavillon) en proposant une nouvelle entrée. Celle-ci mène au cœur de distribution de toutes les unités de l’EMS (actuelle cafétéria) et servant aux résidents et aux visiteurs. Cet accès peut remplacer celui existant pendant la période de travaux de réhabilitation qui pourra être maintenu dans l’usage futur. Cette entrée existante vient appuyer l’importance du passage entre nouveau et ancien et distribue davantage les communs dans la villa ainsi que la chapelle.

Les deux unités dans la villa sont réparties sur deux niveaux au maximum.
Elles possèdent les chambres orientées au Sud avec des espaces communautaires généreux ouvrant sur le bois des morts. La déambulation linéaire se dilate, avec une lumière du nord douce pour les chambres et la lumière Sud pour les moments de partages.

L’extension offre aux résidents une triple orientation des espaces communautaires. La déambulation est davantage circulaire grâce au noyau des locaux de soin, avec des percées sur le paysage. Les espaces de vie ont toujours une double orientation. Enfin l’unité de démence est placée au premier niveau de l’extension, donnant un accès de plain-pied aux résidents. Ils profitent donc d’un espace privatif et sécurisé.

180_VBS
rénovation et agrandissement de la villa beausite

1er prix | lauréat

mo : fondation villa beausite
lieu : fribourg
date: 2019
procédure: concours ouvert en 2 tours
images: septembre illustration / matthieu marcinkowski
collaborateurs: mary hofmann, paysagiste

090A_SEV
70 appartements subventionnés et bureaux

mo : privé
lieu : lausanne (VD)
date: 2016 (réalisation)
procédure: mandat direct

Le projet se compose de 2 bâtiments cumulant 15’000 m2 bruts (hors-sol). Il s’agit d’une première réalisation lausannoise qui respectent les critères de développement durable et l’objectif « Société 2000 watts ».
Les constructions s’inscrivent dans la trame industrielle de Sévelin, le long de la bordure sud et en tête du quartier. Ils comprennent des logements subventionnés, une résidence pour étudiants, un restaurant et une zone d’activités ainsi qu’un parking souterrain.

Le bâtiment A se développe sur 5 niveaux (R+4), les 70 logements sont répartis sur les 4 étages supérieurs. Ils sont distribués par des coursives au nord. Tous les appartements ont une typologie traversante, ils disposent tous d’un pallier appropriable au nord et d’une terrasse sud généreuse fonctionnant comme une prolongation de l’espace intérieur. Il s’agit d’un panachage de logements de 2.5, 3.5 et 4.5 pièces. Un exosquelette en béton préfabriqué sert de protection à son environnement urbain (TSOL) et créé un univers intérieur pour les habitants.