Sélectionner une page

Les locaux communautaires sont accessibles de plain-pied, au niveau du sous-sol non habitable, qui offre également des entrées traversantes avec double-hauteurs. Le Rez est à plus de 2.50 m du sol, garantissant une privacité des 4 appartements égale aux autres étages.
Chaque appartement est traversant, ils profitent de conditions identiques avec un balcon et une loggia desservant une ou deux pièces et possèdent un réduit faisant office de cave individuelle.
Le bâtiment subventionné utilise le procédé de préfabrication avec une trame rigoureuse. Cela permet une mise en oeuvre avec des temps plus courts, une autonomie et flexibilité vis-à-vis des bâtiments du reste de la pièce urbaine.
La hauteur sous poutre est de 2.40 m, la sensation d’espace est accentuée par les 18cm entre chacune d’elles.La gestion du bruit se fait grâce aux loggias qui ventilent également toutes les chambres. Ce principe évite une mise en oeuvre complexe, coûteuse et non-durable.
Les balcons s’alternent d’un étage à l’autre, favorisant les apports de lumière. Ce système dynamise la façade et offre une double-hauteur à chaque habitation.
La logique de trame répond parfaitement à la forme simple et au programme strict des logements subventionnés, ce qui évite toute exception dès le premier niveau. Cette trame permet également une rationnalité poussée avec répétition des espaces. Chaque étage possède 8 chambres pour 4 appartements. 6 peuvent passer d’un appartement à un autre, ce qui offre 4 combinaisons différentes pour atteindre la répartition souhaitée.

167_PDL C
écoquartier des plaines-du-loup – PPA 1 – pièce urbaine D
logements subventionnés

mo : SILL
lieu : lausanne (VD)
date: 2019

procédure: concours ouvert | dernier tour
images: septembre illustration / matthieu marcinkowski

167_PDL C
écoquartier des plaines-du-loup – pièce urbaine C

mo : ville de lausanne
lieu : lausanne (VD)
date: 2017 (concours, 4ème prix)
collaborateurs: mary hofmann, paysagiste

Le projet propose une composition de plots à taille variable. Implanté à intervalles irréguliers, ils définissent des espaces interstitiels semi privatif de qualité en profitant des apports solaires : un passage central ou placette à usage public, le jardin du quartier pour les habitants et celui de la crèche. Ils profitent à la fois à créer un dégagement pour les habitant et offres des prolongements aux espaces situés au rez de chaussée. La combinaison de vide et de plein créer un ensemble harmonieux qui se lit comme une grande pièce, à l’échelle du PPA 1. De par son échelle, il est en rupture avec d’une part le tissu à l’est de l’avenue des plaines du Loup et de celui des Bossons pour donner la nouvelle mesure au nouveau éco-quartier.