Sélectionner une page

Le projet se situe à la limite entre le tissu résidentiel et celui industriel du secteur des Casernes. « Bandes à part » s’inspire de cette situation en proposant une l’architecture empruntée aux hangars industriels. Cette volonté de créer un geste fort, tout en gardant la mesure des constructions environnantes, permet de signaler cet édifice public implanté en retrait des axes routiers.

Le projet s’insère au Nord de la parcelle pour chercher le contact avec l’urbain et la proximité de la rue des Casernes – axe de mobilité majeure. Cette stratégie permet également de libérer la partie sud pour un possible développement futur. Dans cette attente, il peut être aménagé comme un parc pour apporter un espace de détente verdoyant qui adoucit ce site très brut et minéral.

La géométrie du bâtiment respecte la trame orthogonale de l’ensemble des casernes. A cette stricte géométrie sont introduit des décalages en bandes qui permettent de qualifier des sous-espaces pour chacune des fonctions nécessaires au service de la circulation routière et de la navigation : expertise, examens, administration, etc.

La gestion des flux des voitures et des clients est centrale dans ce type de projet. L’espace d’accueil principal agit comme une rotule qui distribue les clients vers le pôle administratif (guichets, examens pratiques et salle d’attente) ainsi que vers le pôle d’expertise. L’accès aux espaces de travail se fait également par cette bande centrale. Cet espace fonctionne comme le cœur du projet et jouit d’une vue sur le hangar principal ainsi que sur l’open-space des bureaux/guichets.

173_SCN
Délocalisation du Service de la circulation routière et de
la navigation (SCN) à Sion

mo : canton du valais
lieu : sion (VS)
date: 2018
procédure: concours ouvert
images: septembre illustration / mathieu marcinkowski

090A_SEV
70 appartements subventionnés et bureaux

mo : privé
lieu : lausanne (VD)
date: 2016 (réalisation)
procédure: mandat direct

Le projet se compose de 2 bâtiments cumulant 15’000 m2 bruts (hors-sol). Il s’agit d’une première réalisation lausannoise qui respectent les critères de développement durable et l’objectif « Société 2000 watts ».
Les constructions s’inscrivent dans la trame industrielle de Sévelin, le long de la bordure sud et en tête du quartier. Ils comprennent des logements subventionnés, une résidence pour étudiants, un restaurant et une zone d’activités ainsi qu’un parking souterrain.

Le bâtiment A se développe sur 5 niveaux (R+4), les 70 logements sont répartis sur les 4 étages supérieurs. Ils sont distribués par des coursives au nord. Tous les appartements ont une typologie traversante, ils disposent tous d’un pallier appropriable au nord et d’une terrasse sud généreuse fonctionnant comme une prolongation de l’espace intérieur. Il s’agit d’un panachage de logements de 2.5, 3.5 et 4.5 pièces. Un exosquelette en béton préfabriqué sert de protection à son environnement urbain (TSOL) et créé un univers intérieur pour les habitants.